Search

Choisir son siège auto : zoom sur le rear facing

Choisir son siège auto : zoom sur le rear facing

Le rear facing désigne le fait de voyager dos à la route.  Peu expérimenter en France hormis  pour les nourrissons, cette façon de voyager pour les enfants, est en revanche obligatoire dans certains pays nordiques dont la Suède. Ce serait la façon la plus sûre pour l’enfant de voyager. On vous explique.

Avantages du rear facing ou comment voyager dos à la route serait 5x plus sûr

A partir de la naissance jusqu’à environ 15 mois en fonction du modèle du siège auto,  les enfants sont obligés pour des questions de sécurité, de voyager dans un siège auto coque dos à la route (à l’image des poussettes combinées avec le baby cosy pour voiture).

Pourquoi faire voyager dans un siège auto coque dos à la route les enfants lorsqu’ils sont petits ? Et bien tout simplement parce que la tête des enfants est extrêmement lourde par rapport à leur corps et qu’il est difficile pour eux, de la maintenir droite. Les blessures les plus fréquentes en cas d’accident de voiture impliquant des enfants, sont les traumatismes crâniens.

C’est pourquoi les faire voyager dans un siège rear facing (que vous pourrez trouver dans les magasins spécialisés en puériculture) permet de protéger à la fois, leur tête, leur nuque et leurs cervicales. La coque du siège auto forme une protection efficace pour absorber le choc de l’accident. Dans cette position dos à la route, la pression exercée sur le crâne de l’enfant est 5 fois moins importante que face à la route, en cas de collisions frontales (qui  représentent 80% des accidents de la route).

Même si votre enfant vous semble tout à fait capable de tenir sa tête tout seul, il faut savoir que ce n’est que vers ses 4 ans que son cou sera réellement assez robuste pour la maintenir et faire face aux chocs.

Quelques chiffres pour mieux comprendre

Dans un siège auto rear facing :
– 70% de risques en moins de traumatisme crânien en cas de collisions frontales avec un autre véhicule
–  73% de tension en moins exercé sur le cou de l’enfant
–  34% d’effet de rotation en moins sur le cou si l’enfant voyage dos à la route

Si les parents sont d’accord l’enfant le sera également

L’acceptation du voyage dos à la route par votre enfant va essentiellement dépendre de votre propre comportement. Si vous trouvez que voyager dos à la route est normal, votre enfant  considérera également que c’est normal. Il ne vous posera pas de question, si vous êtes convaincu du bien fondé du siège RF.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *